Maëlle Laduron, créatrice et designer de bijoux

Maelle Laduron


Maëlle Laduron est née le 26 juillet 1983 à Bruxelles. Fascinée depuis toujours par la création et en constante recherche d’innovation, elle complètera un cursus de design et de bijouterie à l’IATA de Namur.

Dès sa dernière année d’études en 2007, Maëlle a commencé à exposer dans de nombreux bastions de la mode, tant en Belgique qu’à l’étranger. Le public a ainsi pu découvrir ses œuvres à l’exposition « Design Center » d’Anvers, dans plusieurs galeries d’art bruxelloises (Wesel Art Gallery, Iselp, VanderA…), au Parcours MODO de Bruxelles ou à la Triennale européenne du Bijou contemporain du WCC-BF de Mons, à l’issue de laquelle elle fut sélectionnée pour exposer à la Foire Internationale du Bijou de Munich « Schmuck in München ». En France, elle partagea son univers lors de l’exposition « Fusion » de Baccarat ; c’est d’ailleurs au cours de ses aventures dans l’Hexagone, à Nantes, qu’elle perfectionna les techniques du travail de la résine.

De retour au pays, elle conçut plusieurs collections qui l’amenèrent à nouer des collaborations durables, en prenant notamment part à six éditions du salon « Créations » et à ses défilés, ou en devenant l’un des bijoutiers de la maison de couture Natan à Bruxelles.

Toujours à la recherche de nouveaux horizons artistiques, c’est au cœur du brabant wallon belge que la créatrice a installé son atelier. Elle y développe ses propres techniques et continue à perfectionner ses acquis en participant à des formations diverses : le verre au chalumeau au Centre des Artistes Verriers de Bruxelles, le pyrex soufflé chez Jean-Pierre Baquere à Paris, la cire perdue aux côtés de Laurent Fontainas à Bruxelles, et bien d’autres.

C’est forte de ces nouvelles expertises que Maëlle envisage l’avenir, avec des collections futures toujours plus élaborées. Ancrée dans son époque, elle trouve son public par-delà les frontières et souhaite développer l’e-commerce tout en nouant de nouveaux liens professionnels à l’étranger, tant avec des stylistes que des photographes ou des artistes de scène.

Qu’il s’agisse de faire naître l’alchimie entre le bijou et le textile ou de transcender la féminité, les créations de Maëlle Laduron se veulent œuvres de désir, organiques et fascinantes. Ne pas simplement accrocher le regard, mais le griffer.